Depuis sa création en 1990, la Coopération territoriale européenne (CTE), plus connue sous le nom d’INTERREG a permis, d’intensifier la coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale entre les Etats membres.

Ministre Président / présidence UE

Avec environ 5,7 milliards d’euros de financement, INTERREG III a produit des résultats particulièrement significatifs entre 2000 et 2006 puisqu’il a soutenu environ 5.800 start-up, créé ou préservé 115.000 emplois et initié quelque 12.000 réseaux et structures de coopération. INTERREG IV a pris la relève en 2007 pour une nouvelle période de sept ans.

Cela étant, à l’heure où le débat sur le devenir des fonds structurels européens prend corps, l’avenir de ce programme stratégique est en question.

C’est dans ce cadre et autour de cette question essentielle que la Présidence belge de l’Union européenne, en collaboration avec la Commission européenne et le programme INTERACT, a réuni ce 1er octobre à Tournai plusieurs centaines de personnalités de premier plan venant des 27 Etats membres.

Présidence Belge UE /

L’objectif de cet événement était double.

D’une part, il entendait célébrer les 20 ans de la CTE avec des témoignages de personnes emblématiques, la présentation de réalisations concrètes et une exposition ouverte au grand public.

D’autre part, il visait bien entendu à débattre du futur de la Coopération territoriale. Des échanges entre personnalités politiques de premier plan, des représentants de la Commission, des techniciens de haut niveau mais également des acteurs de terrain, ont permis de nourrir les débats sur des sujets tels que la place et le rôle de la CTE dans la Stratégie 2020, la pertinence des territoires de coopération ou encore l’avenir des groupements européens de Coopération Territoriale tels l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai.

Et le moins que l’on puisse écrire est que la programmation de la Conférence sur la coopération territoriale européenne a tenu toutes ses promesses.

Danuta Hubner, aujourd’hui Députée au Parlement européen, après avoir été pendant cinq ans commissaire européenne chargée de la politique régionale, a insisté sur le fait que la Coopération territoriale est un instrument important pour la Politique de cohésion en plaidant pour un renforcement de ce programme lors des discussions préparant la prochaine programmation.

L’actuel Commissaire européen de la Politique régionale Johannes Hahn a quant à lui souligné le modèle qu’est le GECT de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai en tant qu’exemple de Coopération transfrontalière réussie. Aussi, celui-ci a mis l’accent sur l’implication wallonne dans la Coopération territoriale

La Commission a également souligné l’aspect fédérateur et constructif de l’approche wallonne du futur de la Coopération territoriale.

Les conclusions de l’évènement seront reprises dans un document de travail qui abordera l’avenir de la Coopération territoriale. Celui-ci sera transmis à l’ensemble des représentants politiques lors du Conseil informel qui se déroulera à Liège et dont Rudy Demotte assurera la Présidence.

Ce triple événement en chiffres et retombées pour Tournai

• 250 personnes en visite culturelle dans le centre historique de Tournai entre 18h et 20h le 30 septembre ;
• 100 personnes hébergées sur Tournai et environs, tous les hôtels de la ville complètement remplis ;
• Une participation totale de touristes potentiels estimée à 400 personnes qui ont grâce à cet événement pu mettre Tournai sur carte ;
• Ce témoignage de la Présidente du Comité des Régions surprise par la beauté de la ville et projetant déjà de revenir passer un week-end à Tournai

D’une manière générale, les témoignages à l’issue de la Conférence étaient extrêmement positifs au sujet de l’organisation et au final, très peu de désagréments pour les habitants de Tournai et un coût quasi nul pour la ville.
Présidence UE Tournai

This entry was posted on Vendredi, octobre 1st, 2010 at 14 h 13 min.
Categories: Actualité, Divers, Visites, Wallonie Picarde.

No Comments, Comment or Ping

Comments are closed.